Projection : mardi 6 mai à 22h au cinéma LE FOGATA
Date de sortie : 2 Janvier 2008
Réalisé par Ken Loach
Avec Kierston Wareing, Juliet Ellis, Leslaw Zurek
Genre : Drame
Durée : 1h 33min. 
Année de production : 2007
Distribué par Diaphana Films

Synopsis

 

Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.

Secrets de tournage

 

Primé à Venise

Présenté à la 64e Mostra de Venise, It's a free world... a décroché le Prix du Scénario. Le juy était présidé par Zhang Yimou.

Ce qui travaille Loach

Selon Ken Loach, l'origine de It's a free world... remonte aux Dockers de Liverpool, ce documentaire qu'il réalisa en 1997 "La disparition de la sécurité de l'emploi des travailleurs et l'augmentation du nombre d'agences de placement sont des éléments très significatifs sur lesquels on ne communique pas. C'est pourtant un fait explicite de la manière dont la vie des gens a changé, et aussi le résultat d'une décision politique, qui peut être remise en question (...) Bread and Roses évoquait les immigrés mexicains à Los Angeles et Just a kiss les immigrés de la deuxième génération en Grande-Bretagne, The Navigators parlait quant à lui d'un groupe d'ouvriers du rail luttant contre la privatisation. Le scandale de l'exploitation des travailleurs immigrés en Grande-Bretagne est plus fort que jamais (...)"

Un scénariste Laverty en vaut au moins deux

Le script de It's a free world... est signé Paul Laverty, scénariste attitré de Ken Loach depuis Carla's song en 1996 (The Navigators faisant figure d'exception). Né à Calcutta, Laverty a d'abord fait des études de droit, exerçant ensuite notamment le métier d'avocat au Nicaragua aux côtés des associations de défense des Droits de l'homme. Avant de voir son travail pour It's a free world... salué à Venise, il a déjà été primé aux British Independent Film Awards pour My Name is Joe en 1998 et à Cannes pour Sweet Sixteen en 2002.

Hangar : voie de garage ?

Après le film d'époque Le Vent se lève (Palme d'or à Cannes en 2006), Ken Loach et Paul Laverty ont replongé dans la Grande-Bretagne d'aujourd'hui. Ils ont tout d'abord pensé à un film sur trois jeunes hommes travaillant dans un hangar. "On a l'impression d'un monde qui se cache au-delà des périphériques (...) Bien sûr, la majeure partie de ces emplois sont très mal payés, et le travail temporaire est la norme en vigueur", explique Laverty. "(...) Avec toujours cette idée de trois copains pas très malins qui causent pas mal d'embêtements dans les coulisses de ce monde (...)"

Angie... et démon

Paul Laverty explique que c'est en imaginant le personnage d'Angie que le projet It's a free world... s'est concrétisé : "Elle était une pure fiction mais dès le départ j'ai flairé les problèmes. J'étais attiré par son énergie, son ambition et sa vulnérabilité. Dans mon esprit, elle était pleine de contradictions (...) Angie pouvait être abominablement égoïste, mais ce trait de caractère était tempéré par une impétuosité, une générosité (...) Le monde d'Angie est une sorte de zone frontière, elle passe "légèrement" dans l'illégalité, à la différence du monde violent des contremaîtres et des chefs d'équipe (...) "