DEPARTURES

samedi 26 septembre 2009 à 21h
au cinéma LE FOGATA
Ile Rousse



Date de sortie : 3 Juin 2009
Réalisé par Yojiro Takita
Avec
  Masahiro Motoki, Tsutomu Yamazaki,
    Ryoko Hirosue, ...
Film japonais.
Genre : Drame, Musical
Durée : 2h 11min.
Année de production : 2008
Titre original : Okuribito
Distribué par Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Dans une province rurale du nord du Japon, à Yamagata, où Daigo Kobayashi retourne avec son épouse, après l'éclatement de l'orchestre dans lequel il jouait depuis des années à Tokyo. Daigo répond à une annonce pour un emploi "d'aide aux départs", imaginant avoir affaire à une agence de voyages. L'ancien violoncelliste s'aperçoit qu'il s'agit en réalité d'une entreprise de pompes funèbres, mais accepte l'emploi par nécessité financière. Plongé dans ce monde peu connu, il va découvrir les rites funéraires, tout en cachant à sa femme sa nouvelle activité, en grande partie taboue au Japon.


Secrets de tournage :

Le Japon à l'honneur !
Departures a reçu l'Oscar du Meilleur film étranger 2009. Etaient en lice Entre les murs, Revanche, La Bande à Baader et Valse avec Bachir.

Il y a 10 ans, durant un voyage en Inde, le comédien Masahiro Motoki avait été fortement marqué par une cérémonie de passage dans l'au-delà. Au point que par la suite, il n'a cessé de s'intéresser au rituel de mise en bière et aux personnes spécialisées dans ce domaine. Masahiro Motoki a fait part à son producteur de son envie de faire un film sur l'univers des pompes funèbres. Ainsi est né 'Departures'. suite de l'article
sur

Ce film grand public déborde d'humour, d'amour, de tact (...)
Son humanisme est aussi lumineux qu'un lever de soleil sur le Fuji-Yama.
(paris match...alain spira)

"Departures" : un Oscar et douze enterrements

Si Departures reste dans l'histoire du cinéma, ce sera pour avoir ravi l'Oscar du meilleur film étranger à deux longs métrages, 'Entre les murs' de Laurent Cantet et 'Valse avec Bashir' d'Ari Folman. Le processus électoral par lequel cette bluette nécrophile s'est imposée reste plein de mystères, mais la statuette trône désormais sur les étagères de la Shochiku, le studio qui a financé Departures, l'un des plus grands succès publics de ces dernières années au Japon. Muni de ce viatique, le film sort en France, et l'on découvre un aspect du cinéma japonais généralement inaccessible.   un bon article dans