« NO »

le mardi 14 mai 2013 2013 20h30
au cinéma LE FOGATA
Ile Rousse


           



Réalisé par Pablo Larraín
Avec Gael García Bernal,
  Antonia Zegers, Alfredo Castro
Long-métrage Chilien, américain.
Genre : Historique, Drame
Durée : 1h 57mn.
Année de production : 2012
Date de sortie : 6 mars 2013
Distributeur :
    Wild Bunch Distribution
Langue : Espagnol
Récompenses :
      2 prix et 14 nominations

voir la bande annonce  

Synopsis :

Chili, 1988. Lorsque le dictateur chilien Augusto Pinochet, face à la pression internationale, consent à organiser un référendum sur sa présidence, les dirigeants de l’opposition persuadent un jeune et brillant publicitaire, René Saavedra, de concevoir leur campagne. Avec peu de moyens, mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux pour libérer le pays de l’oppression, malgré la surveillance constante des hommes de Pinochet.         article
sur

La fin d'un cycle

No est le quatrième long métrage de Pablo Larraín, après Fuga en 2005, Tony Manero en 2008, Santiago 73, Post Mortem en 2010, et s'inscrit comme la fin d'une sorte de trilogie initiée par les deux derniers films du réalisateur, qui déclare : "Santiago 73, Post Mortem parle des origines de la dictature, Tony Manero de son époque la plus violente, et No de sa fin. Peut-être que ce qui m’intéresse le plus, c’est de faire le bilan, de revisiter l’imaginaire de la violence, de la destruction morale et de la distorsion idéologique, pas pour la comprendre, mais pour dire qu’elle a existé."

Une histoire exceptionnelle

No raconte comment le dictateur Augusto Pinochet a été contraint de quitter le pouvoir après un référendum démocratique : un exemple unique dans l'histoire mondiale récente.

Casting

C’est la troisième fois que l’acteur Alfredo Castro tourne pour Pablo Larraín. Dans Santiago 73, Post Mortem, il était employé dans une morgue et dans Tony Manero, il était fasciné par le personnage de John Travolta de La Fièvre du samedi soir.

Un acteur révolutionnaire

Ce n'est pas la première fois que Gael García Bernal joue le rôle d'un homme qui influence la destinée de tout un pays : il a déjà incarné Ernesto 'Che' Guevara dans Carnets de voyage, réalisé par Walter Salles en 2004.


Ils se lèvent tous pour dire "No" !
Le Monde.fr | 19.05.2012

extrait de l'article sur   :



Avec "No", le Chilien Pablo Larrain (à gauche) signe un film galvanisant sur le renversement de la dictature de Pinochet du point de vue des communicants.
Avec, en rôle-titre, Gael Garcia Bernal.
S'il est déjà venu à la Quinzaine des réalisateurs, en 2008, avec Tony Manero, s'il a connu les honneurs de la compétition vénitienne avec Santiago 73, postmortem, en 2010, Pablo Larrain n'a sans doute jamais reçu pour aucun de ses films un accueil si triomphal. Dès le lancement du générique, les applaudissements se sont déchaînés dans la salle, et ont duré, duré, duré.
Le sujet n'est pas la destitution de Pinochet, qui est annoncée dès l'introduction, avec quelques éléments de contexte. Le sujet, qui pose des questions infiniment plus complexes que l'alternative entre dictature et démocratie, c'est la campagne. ...