TABOU

le mardi 12 février 2013 20h30
au cinéma LE FOGATA
Ile Rousse


       

Aurora avait une ferme en Afrique ...
au pied du mont Tabou ...


Réalisé par Miguel Gomes
Avec Teresa Madruga, Laura
      Soveral, Ana Moreira
Long-métrage Français,
    portugais, brésilien, allemand.
Genre : Drame, Romance
Titre original : Tabu
Durée : 1h 40mn.
Année de production : 2012
Date de sortie : 8 août 2012
Distributeur : Shellac Distribution
Récompenses :
      3 prix et 20 nominations
Box Office France :
      34 237 entrées

voir la bande annonce  

Synopsis :

Une vieille dame au fort tempérament, sa femme de ménage Cap-Verdienne et sa voisine dévouée à de bonnes causes partagent le même étage d’un immeuble à Lisbonne. Lorsque la première meurt, les deux autres prennent connaissance d’un épisode de son passé : une histoire d’amour et de crime dans une Afrique de film d’aventures.         article
sur


Et de trois !

Tabou est le troisième long métrage de Miguel Gomes après La Gueule que tu mérites en 2004 et Ce cher mois d'août en 2008.


Genèse

C’est en observant l’un des membres de sa famille, qui entretenait une relation avec l’une de ses voisines accusant sa femme de ménage de lui infliger de mauvais traitements, que Miguel Gomes a eu l’idée de raconter l’histoire de ces trois femmes. Le réalisateur les décrit comme "des personnages que nous ne rencontrons habituellement pas dans les films."


Titre

Le mot Tabou renvoie au nom d’une montagne au Mozambique qui est le lieu clé du film. En réalité, le film a été tourné dans le Nord de la province de Zambézie et cette fameuse montagne n’existe pas.



"Tabou", un film-fleuve
    Le Monde.fr | 12.06.2012



" Le Fleuve est mon film préféré ", nous confie Miguel Gomes à l'évocation du chef-d'œuvre de Jean Renoir. Faut-il y voir le jeu des esprits frappeurs ? Une troublante synchronie aura voulu que le troisième long-métrage du Portugais, Tabou, atteigne les écrans français le même jour qu'une version restaurée du Fleuve, le 5 décembre dernier. Doit-on y lire un phénomène paranormal, comme le feraient les personnages de Tabou ? A cette sortie conjointe, en tout cas, se greffe la publication de deux ouvrages complémentaires, Au pied du Mont Tabou – Le cinéma de Miguel Gomes – Entretiens avec Cyril Neyrat (éditions Independencia) et Jean Renoir de Pascal Mérigeau (Flammarion). Lors d'une rencontre avec le public, samedi 1er décembre au Forum des Images, à Paris, Miguel Gomes n'hésitait pas à présenter Tabou comme " un film de fantômes ", recelant parmi ses bobines une flopée de lémures cinéphiliques. Il serait vain de recenser ces mânes par le menu, tant le spectre est large, qui court de Friedrich Wilhelm Murnau à Michelangelo Antonioni, voire à n'importe quel cinéaste hollywoodien s'étant un jour aventuré en Afrique. Mais, de toutes ces ombres, celle du Fleuve est loin d'apparaître comme la plus éclatante, et rien, hormis le cri d'amour de Gomes et le sortilège calendaire préalablement cités, n'invite spontanément à rapprocher les deux films.     suite:     article sur