Cette année, vidéoArt prend le train !

Samedi, le 19 Octobre, en partenariat avec le Chemin de Fer Corse, Et Pourtant Ça Tourne part de la gare d’Ajaccio, à 15h, pour créer un parcours au travers de la Corse. Avec des écrans, un wagon de train devient salle de visionnage le temps d’un trajet jusqu’à L’Île-Rousse, en passant par Ponte Leccia.

Àrrivé à destination vers 19h30, la plateforme de la gare devient point de rencontre pour un apéritif dinatoire en attendant la tombée de la nuit.


Depuis 8 ans, l’Association « Et Pourtant ça Tourne » anime des journées vidéoArt en Balagna. Les manifestations sont toujours dans les lieux inhabituels (à l’Île-Rousse dans le marché couvert, sur des écrans semés entre pieds de basilic et étales de poisson, ou projetées sur la Tour de Scalu; à Calvi, à l’extérieure de la Cathédrale ou sur les murs de la Citadelle, sur la plage à l’horizontal…). Les choix des œuvres sont un mélange de production de vidéos d’artistes « historique », internationale et insulaire montrés par des dispositifs de diffusion insolites.

Plébiscité par le succès du dispositif 2012, nous aménageons, cette année, dans le train et à la gare. Les spectateurs seront calés dans un wagon, puis à la gare entre la ville et la mer. Une thématique autour du mouvement oriente le choix des vidéos pour 2013.

Le plupart des artistes de l’année dernière sont encore présents avec de nouvelles œuvres: Agnès Accorsi, Adrien Porcu, Hervé Costa, Jennifer Douzenel, Dume Ricci, Vincent Dulom, et Gérard Venturini. Rejoint cette année par Awaka, les autres artistes incluent Verana Costa, Jean-André Bertozzi, Dominique Degli-Esposti, Linda Calderon, Eni Brandner et le collectif BLU.

N’oubliez pas, la prochaine séance est prévue le samedi, 19 octobre, à Ajaccio à 15h, passant à Ponte Leccia à 18h pour arriver à L’Île-Rousse à 19h30. La projection finale sera à la tombé de la nuit vers 20h30.

Les journées vidéoArt ont pour but de supporter la production des artistes dans les domaines du cinéma expérimental, la vidéo, les territoires numériques et tout action qui a attrait à l’image en mouvement, enregistrée. L’aménagement insolite fait partie de la volonté de créer du lien avec un public plus large, en général coupé de ce genre de recherche.

Comme l’année dernière fut un moment convivial et jubilatoire, nous vous attendons nombreuse aussi cette année. Prévoyez une laine pour la fraîcheur de la tombée de la nuit automnale.