Violeta

le mardi 15 janvier 2013 18h00
au cinéma LE FOGATA
Ile Rousse


       



Réalisé par Andrés Wood
Avec Francisca Gavilán, Christian Quevedo,              Thomas Durand
Long-métrage argentin, brésilien , chilien.
Genre : Biopic
Titre original :
      Violeta se Fue a Los Cielos
Durée : 1h 50mn.
Année de production : 2011
Date de sortie : 28 novembre 2012 2012
Distributeur : Margo Cinema
Récompenses :
      2 prix et 9 nominations
voir la bande annonce  

Synopsis :

Violeta Parra, chanteuse, poète et peintre, est une véritable icône de la culture chilienne.
Violeta retrace le destin d’une femme hors du commun, ses succès et sa déchéance. De son enfance aux côtés d’un père alcoolique, en passant par son apprentissage de la guitare, son rapport brutal et déterminé à la maternité et au monde, ses engagements esthétiques et politiques, jusqu’à sa fin tragique.
        article
sur



Rythmé par ses chants poignants et minéraux, tout droit sortis des entrailles de la terre chilienne, et construit avec une grande liberté, le portrait de cette artiste tourmentée et passionnée est porté avec une grâce magnétique par Francisca Gavilan.


Violeta Parra

Le film retrace la vie de la chanteuse et peintre chilienne Violeta Parra. Mondialement connue, sa chanson "Gracias a la Vida" a été reprise par U2 ou encore par Joan Baez. C’est la première fois qu’un cinéaste raconte la vie de cette artiste complète, disparue en 1967.



Genèse

C’est à partir de la biographie de Violeta Parra, écrite par son fils Ángel Parra, qu'Andrès Wood s'est attelé à l’écriture de son film.



Directeur de la photographie

C’est la cinquième fois que Miguel loan Littin collabore avec Andrès Wood après La Buena Vida en 2008, Mon ami Machuca en 2004, La fiebre del loco en 2001 et El desquite en 1999.



Musique

C’est en toute logique que la bande originale du film se compose uniquement des chansons de Violeta Parra.



Biopic

Les femmes peintres inspirent de plus en plus les cinéastes puisqu’en 2008, Martin Provost réalisait un biopic sur Séraphine. De la même façon, Julie Taymor réalisait Frida en 2003, avec Salma Hayek dans le rôle de l’artiste peintre mexicaine.