Sur demande populaire, mardi 24 novembre, au cinéma Le Fogata, 2 premiers films : Mustang, de la réalisatrice Deniz Gamze Ergüven, précédé d'un bijou de court métrage  Buhar, Vanished into Blue, 2012, d'Abdurrahman Öner.
MUSTANG 


Date de sortie17 juin 2015 (1h37min) 
Réalisé parDeniz Gamze Ergüven
AvecGüneş Nezihe Şensoy,
Doğa Zeynep Doğuşlu,
Tuğba Sunguroğlu
GenreDrame
NationalitéTurc, français, allemand.

  

Synopsis et détails

C'est le début de l'été.

Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.

La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.

Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.
Un véritable coup de cœur. Les comédiens et surtout les jeunes comédiennes donnent une puissance à ce film qui ne peut laisser insensible et qui rappelle combien nous avons de la chance d'être nés dans un pays comme la France.
La force d'un documentaire-fiction, la poésie, la beauté des images, un scénario sans faiblesse. Production franco-turque remarquée cette année à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015 il s'agit du premier long métrage de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven, co-écrit avec Alice Winocour, il représente la France pour les Oscars cette année.

Buhar, (Vanished into Blue)


Réalisation : Abdurrahman Öner  Turquie, 2012, 12 min.
Depuis le pas de la porte, vue sur une pièce sombre au style ancien. À la télévision passe un programme pour les femmes à la recherche d’un mari. Les femmes invitées expliquent pourquoi elles désirent se marier, et évoquent la question des enfants. Une femme prépare le dîner pour son mari. Un silence de mort règne dans la pièce, à l'exception de la télévision. La caméra effectue une rotation continue dans la pièce. Le film est construit sur une prise de vue unique, et la décision finale de se résoudre à des décennies d’hostilité matrimoniale repose sur d’énormes préjugés. Un plan séquence plein de conséquences surprenantes !