Après l'édition de 2019 du Festival de cinéma du Maghreb en Corse, les adhérents d'EPÇT ont réclamé une plus forte collaboration avec plus de films autour des questions soulevées par les cinéastes de la Méditerranée.

En partenariat avec la nouvelle Association SIROCCO, le mardi 10 mars, nous vous proposons de participer aux Rencontres des Cinémas Arabes d'Hier et d'Aujourd'hui avec deux films.

À 20h30, en avant première, Un FILS, de Mehdi M. Barsaoui, avec Sami Bouajila.

À 14h00, Les Jours D'Avant, de Mehdi Ramdani, est présenté, suivi d'un éclairage/débat en compagnie de Martine Joly, François Campana, Pierre Bertoncini et Jérôme Burgess.

Un Fils
Synopsis et détails
Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé. Le réalisateur explique :
"Au départ, je n’avais pas la prétention de vouloir parler de la révolution : je ne suis ni historien ni politologue. Ce qui m’intéressait, c’étaient les répercussions que la vie politique pouvait avoir sur une famille d’allure classique. Cette histoire se déroule en 2011, quelques mois après la chute de Ben Ali, et quelques semaines avant celle de Khadafi... De grands changements ont eu lieu dans cette partie du monde et je voulais que mes personnages évoluent à cette période précise... Quand j’ai grandi, j’ai commencé à réfléchir à ces liens du sang qui lient les membres d’une famille. Comment définit-on un parent ? En quoi consiste la parentalité ?...Ces questions ont pu être à l’origine de ce scénario."

Les jours d'avant


4 février 2015 / 0h 47min >/
Drame
De Karim Moussaoui
Avec Mehdi Ramdani, Souhila Mallem, Mohammed Ghouli
Nationalités français, algérien
Synopsis et détails
Dans une cité du sud d’Alger, au milieu des années 90, Djaber et Yamina sont voisins, mais ne se connaissent pas. Pour l’un comme pour l’autre, il est si difficile de se rencontrer entre filles et garçons, qu’ils ont presque cessé d’en rêver. En quelques jours pourtant, ce qui n’était jusque-là qu’une violence sourde et lointaine éclate devant eux, modifiant à jamais leurs destins... Ce scénario a double lecture est précis, il nous éclaire par touche successive, en dénonçant la violence extérieure et la violence familiale, avec la difficulté de vivre et la nécessité de migrer. Le film est passionnant. Belle maîtrise et acteurs parfaitement dirigés.

À 19h30, avant la séance de 20h30, vous pourrez prendre un verre et partager des mets tunisiens, cuisinés par nos bénévoles, le temps de se restaurer avant le film.

La prochaine séance d'EPÇT aura lieu le 31 mars, en partenariat avec le Festival SIROCCO, et La Fête des Courts Métrages, en présence de la réalisatrice Malika Zaïri, donc, réservez la date d'ores et déjà!!